Mardi 28 Mars 2017
   
Text Size

Moteur de recherche



Découvrir Bernissart

Les Canaux et leurs berges

Les canaux et leurs berges

C'est à Blaton, " petite Venise du Hainaut " selon l'expression de Louis Sarot, historien local, que se croisent trois canaux : Pommeroeul - Antoing (le plus ancien, inauguré le 26 juin 1826), Blaton-Ath (1866), ce canal comporte 21 écluses dont 5 sur le territoire de Blaton et Nimy-Blaton-Péronnes, (le tronçon Nimy-Blaton fut inauguré le 25 octobre 1955, le tronçon Blaton-Péronnes le sera le 5 octobre 1964).

Rien d'étonnant si notre commune est devenue un paradis des pêcheurs !

Que les plus actifs se consolent, les berges offrent aux randonneurs et promeneurs des parcours nombreux et variés : joggeurs, VTTistes, cyclotouristes ou flâneurs trouveront facilement chemins adaptés à leurs désirs.
S'il ne craignent pas l'eau, ils pourront participer à l'une ou l'autre promenade en bateau.


Lien intéressant : http://canal-blaton-ath-et-dendre.skynetblogs.be


L'église romane de Blaton

L’Eglise romane de Blaton est, avec quelques autres (Aubechies, Cordes, Esquelmes) une des plus anciennes du Hainaut.

église de Blaton

Sa construction remonte probablement au début du XII ème siècle. Autrefois plus basse et plus petite, elle a été profondément transformée au cours des siècles. Mais la restauration dernière (1953-1963), en a sauvegardé la pureté d’origine.

L’édifice a été classé en 1948 parce qu’il formait avec le mur de l’ancien cimetière et le canal Pommeroeul-Antoing (qui le longeait et a été partiellement remblayé) un très bel ensemble. Récemment, le sanctuaire a été davantage mis en relief par l’illumination et la création d’un espace vert (Parking de la " Place de Feignies ").

La tour carrée de croisée est pour un édifice roman, très élancée (38m dont 14 pour la flèche bulbeuse du clocher, ajoutée au XVII ème siècle). Le plan en est " barlong " et les ouïes ogivales.

En entrant par la porte de façade (entrée normale par la porte latérale), on remarque sur la droite, près des fonts baptismaux, les niches gothiques (1490-1877, restauration) : éléments d’une ancienne " théothèque " ou tabernacle ogival, fines sculptures en pierre blanche, et statues des saint Pierre (g) et Paul (d). La statue en bois de Saint Eloi, plus récente, remplace une autre du XVIIème…

La nef est constituée de deux rangées de colonnes où alternent les pierres de sable (Grandglise) et pierres bleues (Basècles). Les arcs brisés traduisent une période de transition entre roman et gothique et sont surmontés de fenêtres en plein cintres évidées mais légèrement décalées (seules ouvertures avant élargissement de l’édifice).

Les chapiteaux dits " tournaisiens " sont ornés de feuilles nervées (palmes ou cœurs.). La charmante en bois a été restaurée et partiellement remplacée : douze nouvelles poutres pour dix anciennes au plafond central.

Sous la tour du clocher, où se trouve l’autel, au centre de quatre puissants piliers, se trouve une voûte assez exceptionnelle dans la région : coupole sur pendentifs ou voûte en cul-de-four.

Le transept, lui aussi original, est en voûte en berceau, caractéristique du style roman scaldien.

Le chœur, autrefois de style gothique et plus petit, a été reconstruit en style néo-roman à la fin du XIX ème siècle. Replâtré, il accentue la différence avec les éléments primitifs, décapés et mis en relief. Au fond du chœur, on observe un beau crucifix en bois (XVI ème siècle) portant, aux extrémités quadrilobées, les symboles des quatre évangélistes.

Au bas-côté droit, à l’autel de Tous les Saints, on remarque un imposant tableau d’un peintre régional (1837), représentant la Communion de tous les saints.

En dessous de la phrase latine précisant le sujet, on découvre la Sainte Trinité, la Vierge et saint Jean Baptiste, puis, à l’étage inférieur les douze apôtres (g) et des personnages de l’Ancien Testament (d), puis plus bas, un défilé de saints célèbres : Pères de l’Eglise, fondateurs d’ordre, Nicolas, Sébastien, Georges, etc. Enfin, la foule des pèlerins qui souffrent et aspirent au bonheur du Ciel. Le reliquaire Saint Fortunat, donné à l’église en 1732, est un beau coffre contenant plusieurs reliques de martyrs romains et autres.

A remarquer aussi, dans le chœur, haut perchées, les statues en bois polychrome du XVII ème  : Christophe et Roch.

A l’autel de la Vierge, la statue de Notre Dame de Blaton, creusée en 1922 dans le bois du moulin de la Petite Bruyère (comme la belle chaire de vérité).

Comme l’église de Blaton est la seule en Wallonie à être consacrée à Tous les Saints depuis au moins 1470, le 1er novembre est le jour de la grande fête, à la fois profane et religieuse : Foire aux camelots (9h-16h), kermesse des feuilles mortes, bals, expositions…

De belles promenades loin des sentiers battus vous amèneront par des chemins de traverse de la gare de Blaton au Puits Ste Barbe à Bernissart. Il n’y subsiste que la dalle en béton qui recouvre l’endroit où furent remontés en 1878, 29 squelettes d’iguanodons.

Cette découverte exceptionnelle, mondialement connue des scientifiques, suscite de nouveau l’envie et l’espoir de retourner fouiller le Cran aux Iguanodons disparus voici 125.000.000 d’années.

Aucun effort n’est ménagé pour faire de Bernissart, ce que Redu est aux livres : c’est-à-dire la Cité de la paléontologie. A voir absolument : le nouveau Musée de l'Iguanodon !

Le cercle géologique du Hainaut qui présente son exposition de minéraux et de fossiles, interpelle le visiteur sur l’évolution de la terre et l’apparition de la vie sur notre planète.

Le musée de la mine d'Harchies initie aux techniques d’exploitation du charbon, qui fut l’activité économique quasi exclusive de la commune jusqu’en 1964, date de la fermeture du charbonnage d’Harchies.

kiosque de Pommeroeul

A Pommeroeul et Ville-Pommeroeul, les places publiques plantées de marronniers ont conservé leur kiosque du début du siècle.



église de Pommeroeul



L'église Notre-Dame de Pommeroeul à la flèche penchée (1,80 m hors axe). Avec ses 65 m de haut, "El croncq clocher" de Pommeroeul est identifiable de très loin.






ancienne maison communale de Blaton

Qui cherche bien découvrira les bornes du Maréchal de Croÿ (1755) et du Sanglier à Blaton, témoins d’un exploit cynégétique, la maison communale de Blaton (1740).



pilori



Le pilori de Bernissart (1716) (notre photo), le château du Préau et ses douves, la perche couverte de Harchies (1932)



chapelle de la bonne mort


On peut également découvrir la chapelle de la Bonne Mort (Petite Bruyère de Blaton).


chapelle saint-roch

La chapelle de Notre-Dame des Sept Douleurs (Grande Bruyère de Blaton),  celle de Josse le Barreteur à Pommeroeul et la chapelle Saint-Roch à Harchies (notre photo)



toussaint à Blaton

Les activités folkloriques et culturelles sont riches dans notre entité. Notamment avec la fête de la Toussaint à Blaton



crossage en rue



Parmi les nombreuses festivités qui marquent l’année à Bernissart, la plus ancienne est le crossage en rue (notre photo)


Blog du crossage de Blaton



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Agenda des activités à Bernissart

Kalenda ! 1.5

Collectes des déchets

DÉCHETS MÉNAGERS
Mardi 28.03.2017 (HAR - POM - VP)
Mercredi 29.03.2017 (BERN - BLA)


PMC + PAPIERS-CARTONS
Jeudi 20.04.2017

PMC
Jeudi 06.04.2017 - Jeudi 04.05.2017

Calendrier des collectes sélectives 2017

 

Service Egalité des chances

Berni Cook

Population de l'entité

Le nombre d'habitants de la commune de Bernissart s'élève à 11.961

Situation au 27.05.2016

 

Bulletin communal / Brochures

Découvrez Bernissart

Détecteur de fumée

Connexion