Vendredi 22 Mars 2019
   
TEXT_SIZE

Moteur de recherche :

Projet 107

 VOTRE CONTACT                                                         

 Ducrotois Charlotte, coordinatrice

 Hôpital Saint Jean de Dieu

 Avenue de Loudun, 126  7900 LEUZE-EN-HAINAUT

 GSM : 0494/21.51.83    E-mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

alt Horaire d'ouverture du service :                                                                                  

Tous les jours ouvrables



alt Description des missions et objectifs :

Le Projet 107 1 - Région Hainaut s’inscrit dans le cadre de la Réforme globale des soins en santé mentale, initiée en avril 2010 par la Conférence interministérielle « Santé Publique », réunissant l’Autorité fédérale ainsi que les Régions et Communautés.

Cette réforme vise la mise en place d’une offre de soins en santé mentale plus cohérente et accessible par la réalisation d’un réseau de partenaires et de circuits de soins pour les personnes en souffrance psychiques. Le modèle proposé formalise des collaborations entre les structures hospitalières et les services existants dans la communauté sur un territoire donné. Il s’agit de développer un réseau multidisciplinaire, résultat de collaborations opérationnelles et de partenariats effectifs. La finalité est le maintien des personnes dans leur environnement et leur tissu social d’origine et cela sans compromettre leur autonomie.

Le modèle proposé garantit la liberté thérapeutique des personnes concernées.

La première fonction : Activités en matière de prévention, de promotion des soins en santé mentale, détection précoce, dépistage et pose d’un diagnostic.

Pour exemples : Services de santé mentale, soins et services à domicile, Médecins généralistes.

La deuxième fonction : Equipes ambulatoires de traitement intensif, aussi bien pour les problèmes psychiques aigus que chroniques.

Pour exemples : Equipes mobiles de psychiatrie, Spad.

La troisième fonction : Equipes de réhabilitation travaillant à l’insertion et à l’inclusion sociale.

Pour exemples : ONEM, FOREM, Opérateurs culturels, Services d’insertion sociales.

La quatrième fonction : Unités intensives de traitement résidentiel, aussi bien pour les problèmes psychiques aigus que chroniques, lorsqu’une hospitalisation s’avère indispensable.

Pour exemples : Hôpitaux psychiatriques, Services A d’hôpitaux généraux.

La cinquième fonction : Formules résidentielles spécifiques permettant l’offre de soins lorsque l’organisation des soins nécessaires à domicile ou en milieu substitutif du domicile est impossible.

Pour exemples : Initiatives d’habitations protégées, Maisons de soins psychiatriques, Maisons d’accueil.

Différents dispositifs ont été mis en place : Equipes mobiles de psychiatrie (voir fiche), Point-Info SPAD (voir fiche), Référent logement, Référent culturel et Job coaching en lien avec le Point-info et CRF Impulso situé à Mons.

 

alt LIEU D’ACTIVITES :

Ath, Beloeil, Bernissart, Lens, Ellezelles, Flobecq, Frasnes-Lez-Anvaing, Leuze-en-Hainaut, Péruwelz et Bonsecours, Antoing, Brunehaut, Lessines, Silly, Enghien, Boussu, Colfontaine, Dour, Frameries, Hensies, Honnelles, Mons, Quaregnon, Quevy, Quiévrain, Saint-Ghislain, Jurbise, Brugelette, Chièvres.

1 L’article 107 de la loi sur les hôpitaux offre une expérience de minimum 3 ans dans le but de réaffecter les ressources existantes des hôpitaux psychiatriques et des services A des hôpitaux généraux en vue de créer de nouvelles structures ambulatoires, et y affecte un budget complémentaire.